Aller au contenu | Menu

Large - EM Strasbourg Business School EM Strasbourg
Autres sites
Large - EM Strasbourg Business School

Recherche|Vie de l'établissement

Bienvenue à nos 5 nouveaux doctorants !

Publié le 5 novembre 2020, Mis à jour le 5 novembre 2020

Comme chaque année, plusieurs doctorants rejoignent les laboratoires de recherche de l'EM Strasbourg, sous la tutelle d’un ou plusieurs enseignants-chercheurs. Afin d’en apprendre plus sur eux, Ils nous retracent leurs parcours et nous expliquent leur projet de thèse respectif.

Pietro Beltramello (HuManis)


null

"J'ai étudié l'économie internationale pour ma Licence et mon Master à l'Université de Padoue et en tant qu'étudiant Erasmus à l'Université Carlos III (Madrid) et à l'Université de Hohenheim (Stuttgart). J'ai poursuivi avec un Master en Bioeconomy à Hohenheim. Après une recherche approfondie sur le terrain dans une association française, j'ai été recruté par celle-ci en tant que responsable du Pôle Recherche.
Parallèlement, j'ai animé des ateliers à l'Université de Padoue, j'ai présenté mes recherches lors de conférences et j'ai été publié dans un chapitre de livre.

En mettant en pratique un cadre de réflexion bio-économique et systémique, ma thèse veut fournir une méthodologie destinée à inspirer la réflexion systémique et l'utilisation d'un cadre cohérent de durabilité pour envisager le développement de l'organisation en tant que système apprenant."
 

Mathilde Jost (HuManiS)

null


"Diplômée de Sciences Po Strasbourg et du Master Corporate Strategy and Finance in Europe, je débute cette année ma thèse de doctorat en sciences de gestion sous la co-direction de Amélie Boutinot et du Pr. Sébastien Point.

Mes recherches portent sur les stratégies des acteurs créatifs dans les industries culturelles et créatives. Plus particulièrement, mon sujet de thèse s’attache à interroger les marges de manœuvres dont disposent les chefs cuisiniers en tant qu’acteurs créatifs pour bouleverser l’ordre établi dans un champ extrêmement normé et codifié : la gastronomie française."


Mathieu Oberlin (HuManiS) 


null

"Médecin urgentiste depuis 2004, chef de service de la structure des urgences du centre hospitalier de Cahors (Lot), je me suis impliqué à l’échelle de mon établissement dans son organisation en particulier à travers la gestion des risques et la coordination des parcours de soins relevant des soins non programmés. Engagé en médecine d’urgence à l’échelle régionale et nationale, je fus vice-président du collège Midi-Pyrénées de médecine d’urgence puis du collège Occitanie. Je suis également membre de la commission des référentiels de la société française de médecine d’urgence depuis 2017. En 2019, j’ai fait le choix de revenir vers Strasbourg, ma ville d’origine, et d’intégrer les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

La transformation organisationnelle des structures des urgences est nécessaire pour répondre aux objectifs de la médecine d’urgence de demain. A travers un projet de fusion de structures indépendantes mais intra-organisationnelles et hautement professionnalisées, nous étudierons les stratégies organisationnelles mises en place pour y parvenir ou les phénomènes de résistance au changement."


Caroline Perrin (LaRGE)


null

"Diplômée d'un BBA de l'ICN Business School ainsi que d'un Master d'économie co-accrédité par l'Université Lyon II, l'ENS Lyon et l'EM Lyon, je prépare actuellement une thèse intitulée "Three Essays on Gender and Finance" au LaRGE.

Plus spécifiquement, mon premier papier vise à identifier la corrélation entre l'inclusion financière des femmes et la stabilité financière. Alors que la littérature suggère une aversion au risque plus marquée chez les femmes, elles demeurent en retrait en termes d'accès aux produits bancaires de base d'où ce questionnement."
 


Mariya Pulikova (LaRGE)


null"Diplômée d’un Master 2 en Finance d’Entreprise et Pratique des Marchés Financiers de l'IEP de Strasbourg, j’ai débuté mon parcours professionnel en tant qu’assistante en gestion de portefeuille dans un fonds d'investissement. Après réflexion, j'ai décidé de poursuivre mes études et de réaliser une thèse en finance comportementale.

Ces dernières années, les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont de plus en plus considérés par les gérants de fonds et les particuliers dans leurs choix d’investissement. Le travail doctoral "Behavioral Finance and ESG Investing" sera réalisé sous la direction du Pr. Maxime Merli et examinera la performance des fonds ESG, leur composition et le comportement des gérants, ainsi que leur aptitude à répondre aux préférences des investisseurs."
Partagez ! Recommandez !
Partagez ! Recommandez !
EM Strasbourg Business School
61 avenue de la Forêt-Noire
F-67085 Strasbourg Cedex, France

nullnull
Suivez-nous

Connexion